Démarche artistique

Plonger dans la nuit, dans son calme et son silence, se retrouver, s’échapper, se ressourcer:  Une quête vers l’introspection.

Les intentions artistiques de BEN PASTRE s’articulent autour de l’heure bleue, ce laps de temps où le chien se confond avec le loup, où la quiétude lutte avec l’inquiétude. C’est un instant magique où le ciel hésite entre le bleu et le noir, un étrange moment outremer. L’obscurité, telle une onde, se répand inéluctablement sur la toile, effaçant doucement formes et couleurs pour faire place à l’immensité de l’essentiel et à la mise en évidence de ces détails vitaux qu’en plein jour, l’œil ne perçoit pas. C’est une émotion esthétique qui amène à une émotion cognitive.

Cette plongée permet tant sur le plan physique que symbolique ce détachement du monde si cher à notre modernité. Le crépuscule est un temps qui révèle quelque chose de notre intérieur.

Pour BEN PASTRE, le moment de la nuit recèle une quiétude, aspire à mener vers l’introspection, vers un apaisement, une respiration, un moment de solitude. 

« le jour tombe. Un grand apaisement se fait dans les pauvres esprits fatigués du labeur de la journée; et leurs pensées prennent maintenant les couleurs tendres et indécises du crépuscule », (Le crépuscule du soir, Charles Baudelaire, recueil Le Spleen de Paris, 1869).

Pour exécuter un tableau, BEN PASTRE s’inspire d ‘une multitude de croquis ou photos. Il s’agit non pas de représenter un paysage en particulier mais de créer une image mentale. Partant d’une succession multiple de superpositions de glacis effectués à l’huile, la toile chemine vers son aboutissement. L’onctuosité de l’huile apporte également aux tableaux une douceur qui atténue l’appréhension de l’obscurité ambiante, jusqu’à lui substituer un sentiment d’apaisement. Le travail de BEN PASTRE invite à ralentir, à s’accoutumer, à comprendre comment un médium par essence bidimensionnel a mis au point des stratégies pour tenter de se saisir de cette substance bientôt immatérielle et enveloppante qu’est l’heure bleue.